Notre goût est trompé

Crédit Photo : Hector de Pereda, Flick (cc)

Chaque jour, la majorité de la population occidentale s’alimente à partir de produits alimentaires achetés en grande surface, dont le goût est manipulé, transformé, ajusté. Et pourtant, à la maison, on retrouve nos frigos et placards remplis de nourriture transformée : jambon allégé en sel, yahourt au bifudus, céréales de riz soufflé, cookies aux pépites de chocolat, etc.

La liste est innombrable et nous stockons tellement que, même en arrêtant d’acheter ces produits, il faut plusieurs mois pour vider placards, frigo et congélateur… C’est ce que nous avons vécu à la maison quand nous avons voulu reprendre en main notre santé grâce à l’alimentation.

Oui, le passage d’une nourriture industrielle et d’aliments transformés à des produits naturels, cuisinés sainement ne se fait pas sans quelques difficultés à la maison. Le changement ne peut être que progressif : entre le petit dernier qui ne jurait que par les hamburgers, pizzas et autres kébabs ; la grande qui voulait toujours ses boissons sucrées ; et mon épouse qui pensait qu’il fallait impérativement acheter des boîtes de gâteau pour le goûter.

Mais pour faire d’une longue histoire un article suffisamment court, permettez moi pour le moment d’arriver à la conclusion de mon récit.

Une fois qu’on passe à une alimentation quotidienne sans aucune nourriture industrielle, ou presque (je mets de côté le déjeuner dans la famille ou l’apéro chez les amis), que se passe-t-il en nous au niveau du goût ?

Oubliez les aliments transformés qui pouvaient sembler peu appétissant sans rajouter du sel, du ketchup et autre gruyère sur fond de boisson sucrée.

Plus vous mangez sainement, plus vos aliments sont naturels, moins vous modifiez fortement vos produits en pratiquant la sur-cuisson ou l’arrosage copieux de sauces en tous genres, plus votre palais sera affuté.

Imaginez le plaisir de voir vos enfants trouver les ingrédients d’une sauce, déclarée secrète, qui vient agrémenter une salade composée.

Régalez vous d’une simple purée de patates douces avec quelques épices, d’un riz basmati cuit à la vapeur avec un rien de sauce soja, de crudités avec juste un filet d’huile d’olive…

Et vous savez quoi ? Quand vous ferez la vaisselle après le repas, la magie continuera d’opérer : parce que vous aurez tellement de facilité à nettoyer votre vaisselle qui ne contenait ni colorants, ni graisses et sucres transformés qui adhèrent et colorent vos plats.

Accueil » Nutrition » Notre goût est trompé

Publié par

Jean-Nicolas Girard

Le propriétaire du blog personnel JnGirard.com.

Laisser un commentaire